AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odessa Wells

avatar

MESSAGES : 66
INSCRIPTION : 17/07/2014
CREDITS : bazzart
PSEUDO : ginny
♡ STATUT : libre comme l'air, tu veux ? Viens le chercher.
◇◇◇

MessageSujet: Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy   Lun 21 Juil - 17:08



Pénurie de soleil au pays des merveilles.
~“Avec Amelia & Odessa” ~




J'enfile mon short, je la regarde encore nue sur mon lit. Je souris malicieusement. Elle se débrouille, elle n'est la pas la fille la plus expérimentée que je connaisse mais elle se débrouille. En tout cas qu'elle ne s'attende pas à ce que je reste dans le lit à la dorloter, très peu pour moi, j'ai qu'une envie après le sexe, c'est la cigarette. Et mes parents ne veulent pas que je fume dans ma chambre.. j'ai négocié à la fenêtre. Elle les a croisé, rien d'officiel, ils s'y sont faits, j'ai des "amis" qui viennent et qui repart, ils ne se posent plus de question, les points sur le I ont été mis et maintenant ils tentent de me laisser vivre. Je les soupçonne aussi d'être occupés.. après demain c'est mon anniversaire, 20 ans.. comme dis mon père adoptif, ça se fête, bien que je ne sois toujours vraiment majeure. Je n'enfile pas de hauts, mes cheveux tombent pile sur ce qui me sert de seins, ils ne sont pas très gros et parfaitement cachés par la longueur que j'ai. Je m'assois les jambes dans le vide et j'attrape mon paquet de clope, je lui en propose une, je suis polie quand je veux. Je l'allume en regard le soleil tomber, dire que la soirée ne fait que commencer. " Tu devrais te changer, regarde dans mon armoire, y'a des trucs sexy, ça t'irait bien, jt'emmène bouger ton petit cul en boîte. " Oh oui, je lui avais dit que j'avais un truc pour elle. Je me penche en arrière pour choper mon sac et je fouille dedans et je sors d'une pochette une carte d'identité, une fausse bien sûr, comment aller en boîte ? faut avoir 21 ans et c'est assez lourd. Je lui lance. " ça te servira dans ton futur crois moi " Je lui fais un clin d'oeil et je souffle ma fumée dehors. Je termine rapidement ma roulée et je laisse la fenêtre ouverte, il chauffe arthur. Je m'avance vers elle, elle est belle, elle a un truc qui me plait physiquement. Elle a presque un goût d'y reviens-y. Je m'assoie à califourchon sur elle, elle n'a pas bougé du lit, je suis rarement rassasiée lorsque l'on parle de sexe. Je pourrais faire ça des heures. Ma meilleure partie de jambe en l'air se fut lorsqu'on était trois.. deux filles et un mec, j'adore. Pas sûr qu'elle, elle accepte. Je me penche pour embrasser ses seins, titiller ses tétons. " Ne met pas de culotte ce soir, les toilettes restent un endroit que j'aime et rapide. " Je le mordille le téton avant de me redresser pour mater l'heure, même pas 23 heures.. " On remet ça avant que l'on aille danser ? " Et que j'aille voir ailleurs surtout mais j'ai envie de baiser là maintenant.. le lui dire je crois que ça ne m'aiderait pas. Amy est fragile, c'est pervers de se servir de cette fragilité ? surement mais c'est je crois ce qui me plait chez elle, la domination, sa fraîcheur et son coup de langue aussi faut l'avouer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Banks

avatar

MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 18/07/2014
CREDITS : midnight shadow
PSEUDO : Marion
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy   Lun 21 Juil - 18:40

Odessa ∞ Amelia
we're young and pretty. just wanna have fun with you.
Elle se lève, arborant un corps parfait, sans aucuns défauts, elle est à l'aise avec elle même, on peut le voir dans sa façon d'être. On ne peut pas vraiment dire que ce soit mon cas, plus timide, je dévoile avec elle une part de ma personnalité un peu salace que je ne soupçonnais même pas. Je l'admire, un peu naïvement, elle est si différente de moi, on a pourtant le même âge mais elle semble avoir vécu tant de choses. Elle me propose une cigarette que je refuse poliment. Elle me fait du bien, elle me tire des travers qui m'ont mise au fond du trou, avec elle, aimer les femmes semble naturel, je n'ai pas l'impression d'être anormale. Et je ne lui demande de toutes façons rien de plus. Tu devrais te changer, regarde dans mon armoire, y'a des trucs sexy, ça t'irait bien, jt'emmène bouger ton petit cul en boîte. Sexy ? Moi, elle m'a bien regardé avant de dire ça, le truc le plus glamour de ma garde robe est surement la robe que j'ai porté au mariage de mon frère, il y a deux ans, un truc à fleurs immonde que ma mère m'avait obligé à porter. Je regarde à travers sa chambre et capte son regard, dans le fond, on a crée quelque chose toutes les deux, une bulle dont personne d'autre n'a connaissance. Je ne me fais pas d'illusions, je sais bien qu'elle se fiche pas mal de moi, ou du moins, qu'elle n'éprouve que du désir pur et simple pour moi, c'est juste qu'à ses côtés, je me sens belle et unique. ça te servira dans ton futur crois moi. Waoh, elle est efficace, c'est sur qu'on ne me laissera jamais entrer sans carte, surtout quand on me regarde, je n'ai pas l'air majeure. D'après ma mère, j'ai une tête angélique, je trouve surtout que je ressemble à une gamine. Je récupère la carte avec un sourire et elle revient vers moi avant de me titiller à nouveau, le sexe est très bon avec elle, vu que je n'ai couché qu'avec elle, je n'ai pas de point de comparaison et je n'ai clairement pas son expérience, mais j'ai l'impression que le courant passe bien entre nous. Ne met pas de culotte ce soir, les toilettes restent un endroit que j'aime et rapide. Sexy ? Pas de culotte, ce n'est pas vraiment moi mais je dois avouer que j'aime cette partie provocation de sa personnalité. Elle vit au jour le jour, savoure chaque instant, et même si je suis persuadé qu'elle n'est pas si heureuse qu'elle le prétend, cela lui va bien. Ne met pas de culotte ce soir, les toilettes restent un endroit que j'aime et rapide. Je suis une marionnette entre ses mains, et aller dans le sens inverse de ce qu'elle désire ne ferait que m’attirer des ennuies, je manque surement de caractère pour entrer à ce point dans ces filets mais c'est si agréable. Elle ne m'embrasse pas beaucoup, elle considère que sa bouche est une partie trop intime de son être, amusant quand on sait que ma langue s'est baladée sur son sexe. D'ailleurs en parlant de ça, ma main frôle ses fesses parfaites dans un grand sourire. Bien sur que je veux y retourner, c'est un peu devenue ma drogue après tout, je n'ai plus Astrid, mais j'ai du cul...
code by Silver Lungs

_________________

Should've kissed you there. I should've held your face. I should've watched those eyes. Instead of run in place. I should've called you out. I should've said your name. I should've turned around. I should've looked again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odessa Wells

avatar

MESSAGES : 66
INSCRIPTION : 17/07/2014
CREDITS : bazzart
PSEUDO : ginny
♡ STATUT : libre comme l'air, tu veux ? Viens le chercher.
◇◇◇

MessageSujet: Re: Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy   Lun 21 Juil - 19:46



Pénurie de soleil au pays des merveilles.
~“Avec Amelia & Odessa” ~




Clairement on peut devenir accroc au sexe. La sensation dans le bas ventre lorsque l'orgasme vous saisit.. avouez, vous adorez, et qui n'aimerait pas avoir cette sensation tous les jours. Je fais partie de ses parents qui aime ça.. touus les jours je veux ma dose, parce que c'est nécessaire, comme la clope, l'alcool ou les joints. C'est compliqué dans ma tête et pourtant j'ai l'impression que les gens ne voient que la moitié et encore je suis généreuse de ma complexité. C'est surement tout à mon honneur je crois. Je la regarde, elle sourit légèrement en voyant sa fausse carte d'identité. C'est marrant de la dévergonder de la sorte, j'aimerais que ses parents la rejette, vous voyez les miens ont surement été trop gentils. Je sais que ce ne sont pas les miens, les vraies, ma vraie mère je suis presque sûre qu'elle m'encouragerait à faire mes conneries vu que mes conneries je les tiens d'elle. C'est plus facile à manipuler ce genre de petit agneau qui se veut doux comme un chiot. J'ai parfois envie de la secouer. Elle est malheureuse, je sais parfaitement ce qui lui arrive. Non enfaîte je ne sais pas vraiment, je ne suis jamais tombée amoureuse. Elle semblait tellement brisée lorsque j'ai été la boire dans le bar où j'étais avec mes amis. Son maquillage avait coulé, elle était presque saoule.. non totalement enfaîte. J'ai eu de la chance qu'elle ne me vomisse pas dessus. Là j'en n'aurais pas voulu pour tout l'or du monde, c'est immonde. Mes amis pensaient qu'elle était hétéro lorsqu'ils m'ont envoyé la draguer. J'étais persuadée qu'elle était de ce bord là.. les femmes ça l'excite. Personnellement les deux me conviennent et je ne m'en cache pas, je me montre devant tout le monde, l'exhibition m'a toujours excité.. j'ai bien l'intention de lui faire comprendre ce soir, sinon je ne lui dirais pas de ne pas mettre de culotte. Sa déchéance risque d'être rapide avec moi, je la façonne à mon image doucement et violemment. Elle ne se reconnaîtra pas dans peu de temps. En tout cas en couchant avec elle dans les toilettes je me suis faite 50 dollars, je prend l'argent d'où il vient. C'est pas mal, j'avais parié que j'y arriverais, eux la voyait pas comme ça. Mais il ne faut pas mettre d'étiquettes, ils le savent pourtant, si tu veux une chose, fait tout pour l'obtenir. Si je lui avais sorti ça à Amy elle aurait été voir cette fille qui lui a brisé le coeur. Faudrait qu'un jour elle me la montre, je pourrais peut-être négocier un plan à trois. Je suis horrible et j'en ris. Bon assez pensez Ode. Je m'installe à califourchon sur elle pour titiller ses seins, les mordiller, l'exciter. On a le temps de le faire encore une fois.. encore et encore, avant demain je l'aurais fait jouir plus d'une fois. Je sens sa main sur mes fesses, je me mord la lèvre et je me lève et je fais tomber ce petit short qui moule mes fesses. Je retombe sur elle, merde, ça y'est je suis fiévreuse, je veux du sexe. Je la touche, mais je ne l'embrasse jamais sur les lèvres, les lèvres s'est sacrés. Elles sont juste pour quelque chose de spéciale. Elle ne l'est pas. Je ne crois pas en tout cas. On fait l'amour, divine. Mes doigts glissent en elle autant que ma langue la caresse au plus profond d'elle, j'aime l'entendre gémir, je me dis en plus que mes parents en bas peuvent entendre et j'adore cette idée. C'est pervers mais c'est ça qui est bon. Je me couche à coté d'elle une fois qu'on a fini, je suis brûlante, il fait chaud et ce que l'on vient de faire n'aide pas du tout. Je souffle un moment et je ris légèrement. " Ton coup de langue s'améliore " Je pouffe en la taquinant et je vais dans ma salle de bain pour une douche. " Tu viens ? " Je la regarde amusée par son innocence. Celle qu'elle perd minute après minute passées avec moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Banks

avatar

MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 18/07/2014
CREDITS : midnight shadow
PSEUDO : Marion
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy   Jeu 24 Juil - 7:32

Odessa ∞ Amelia
we're young and pretty. just wanna have fun with you.
Est ce une addiction au sexe ou simplement à Odessa. Elle est la première, la seule et l'unique, et oui, j'aime faire l'amour avec elle mais si je ne me voile pas la face, je serais aussi bien à ne rien faire dans ses bras. En fait, si je me sens si bien, c'est parce qu'elle me voit autrement qu'en simple amie, elle me désire, elle me fait exploiter une sexualité jusque là encore inconnue. Après tout, si je n'avais pas été un désastre ambulant le jour de notre rencontre, si mon manque de confiance en moi ne m'avait pas pousser à détruire ma relation avec la seule personne qui a réellement compter pour moi, je ne me serais jamais retournée sur une fille comme Odessa, trop sure d'elle, je me serais méfié et peut être que j'aurais eu raison. Je suis sa marionnette, elle me manipule selon ses envie et moi je ne sais rien faire d'autre que la laisser faire. Je vais me brûler les ailes à ce petit jeu, j'en suis consciente. Je suis malgré tout, pas vraiment sure de pouvoir faire autrement. Je jouis, l'une contre l'autre, on se complait dans une alchimie parfaite, on ne peut pas le nier, malgré mon manque d'expérience, j'ai bien conscience que les choses se passent à merveille, surtout qu'elle ne serait pas revenue sinon... Quoi que, ça la ferait surement chier de perdre son jouet. Je retiens mes gémissements un maximum, essayant d'être la plus discrète possible, mais ce n'est pas réellement évident. On fait l'amour pour la troisième fois en peu de temps, enfin on fait l'amour, on baise je devrais dire. Je ne me voile pas la face, pour Odessa, je ne serais jamais rien d'autre qu'un objet qu'elle utilise selon ces désirs sans que j'ai mon mot à dire. Elle me complimente, c'est agréable, je souris. J'ai eu un bon professeur. Elle m'invite à prendre une douche et je la suis sans rechigner, contente même qu'elle me donne un peu d'importance. Je suis déjà nue de toutes façons et prendre une douche ne me fera pas de mal. Alors je la suis, je passe à l'intérieur avant elle, la douche n'est pas bien grande et oblige nos corps à se coller. J'allume l'eau et profite un peu de la vue, j'aimerais être aussi à l'aise qu'elle dans mon corps, avec cette dextérité dans tous les actes de la vie. En fait, je l'envie un peu, elle arrive à ne pas laisser les choses l'atteindre, à seulement profiter de l'instant présent et ne pas éprouver la moindre chose, que ce soit des remords, de l'amour... Parce que franchement, l'amour ça craint, ça fait mal, partout et le pire, c'est que ça passe pas, parfois on oublie qu'on souffre et pendant quelques minutes, on se sent bien, mais ça revient vite à la charge comme une gifle. Je l'embrasse dans le cou, on se savonne mutuellement, même dans les parties les plus intimes, je n'ai jamais songé qu'un jour, je pourrais être si proche de quelqu'un et finalement de rien savoir d'elle. Je descend jusqu'à son entrejambe pour laisser ma langue s'y balader mais je remonte vite pour la faire jouir de mes doigts.
code by Silver Lungs

_________________

Should've kissed you there. I should've held your face. I should've watched those eyes. Instead of run in place. I should've called you out. I should've said your name. I should've turned around. I should've looked again
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odessa Wells

avatar

MESSAGES : 66
INSCRIPTION : 17/07/2014
CREDITS : bazzart
PSEUDO : ginny
♡ STATUT : libre comme l'air, tu veux ? Viens le chercher.
◇◇◇

MessageSujet: Re: Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy   Jeu 24 Juil - 16:14



Pénurie de soleil au pays des merveilles.
~“Avec Amelia & Odessa” ~




La première fois que je l'ai vu, je lui ai ris au nez. Son maquillage coulait, ses yeux étaient rouges, elle n'allait pas bien et c'était pour quoi ? L'amour. Pff non mais c'est n'importe quoi. Je n'arrive pas à croire qu'il y a encore des cons enfin des connes là en l'occurrence qui se font encore avoir. Je me demande comment elle fait pour être aussi naïve. C'est bien connu, l'amour c'est pour les faibles, ceux qui pensent qu'il faut une autre personne à coté de soit pour avancer. C'est con mais c'est totalement con. J'espère qu'elle ne se fait pas d'idées avec moi, moi ce que je veux c'est sa langue entre mes langues et qu'elle me donne des orgasmes, bah quoi, on n'a plus de droit de jouir ? En tout cas j'espère aussi l'ouvrir à d'autres horizon.. l'entraîner dans un truc qui n'est pas vraiment le sien. Je pense par exemple au plan à plusieurs.. je suis persuadée qu'elle pourrait s'y épanouir. En tout cas pour la journée, enfin soirée, je n'en ai pas terminé avec elle, j'en veux encore, elle m'appartient pour le moment autant en profiter non ? Je la veux encore, encore. On repart pour une nouvelle fois. Une fois qu'elle a gémit entre mes mains expertes, ne devrais-je pas dire, doigts ou ma langue ? Bon ça ferait salasse. Je souris légèrement en fixant le plafond, toujours fière d'arriver à faire jouir sans soucis un mec ou une fille. Je ne tarde pas à vouloir prendre une douche pour qu'on se prépare à sortir, je l'entraîne dans mon domaine ce soir, cette nuit et je suis sûre qu'on refera l'amour. Je la veux dans la douche, une douche c'est malsain lorsqu'on y pense, comment doit-on réagir lorsque l'on voit une personne, trop proche de nous se caresser pour se laver ? Moi ça m'excite, un rien me donne envie, l'addiction est trop forte que voulez-vous. D'ailleurs je crois qu'elle commence à savoir ce que je veux d'elle. Je la frappe légèrement mais pour une fois elle réclame la première.. ses baisers dans le cou j'adore, c'est une zone qui me ferait faire n'importe quoi. On m'embrasse dans le cou et je cède à tout je crois, je ne répond plus de moi, une grosse faiblesse. L'eau sur son corps la rend tellemet désirable que si j'avais un pénis je la retournerais et je la prendrais par derrière. Faut investir dans un strapon, un gode ceinture. Je crois que c'est un peu hors budget, je pourrais demander à mes parents, mais pas sûr que cela les fasse rire, ils ont certaines limites. A la place elle prend l'initiative de glisser entre mes jambes, me lécher.. j'écarte ses cheveux trempés de son visage pour lui faciliter la tâche, seulement elle remonte déjà laissant juste en moi deux doigts qui s'activent. Ses mouvements me donne envie d'être presque violente, d'être juste aussi dominante, qu'elle jouisse en même temps. Je l'attrape, une main passant dans son dos.. glissant entre ses fesses, entre ses jambes pour la titiller aussi pendant que j'ai en bouche ses petits seins que je trouve parfait en mordillant le téton. " Je te baiserais si j'étais un mec tu me sentirais passer.. " Elle arrive à me faire jouir.. hum.. divin.. Je souffle un peu, je finis de me rincer la laissant finir. Je me sèche rapidement et je sors à poile, pff elle a déjà tout vu. J'attend qu'elle déboule dans la chambre à son tour, je suis assise sur le lit. " J'ai envie de bouger et ce soir on est dans mon monde, pas de culotte, alcool, lsd et sexe.. " Je tire sa main pour qu'elle soit près de moi, son ventre est à portée de moi.. je lève son nombrils en la regardant malicieusement. Je me relève, je remet une de es mèches en arrière et je ris. Je lui claque les fesses. " Allez faudrait se bouger, prendre ce que tu veux dans l'armoire, faudra que je te fasse des fringues sexy, je te veux sexy avec moi, genre, qu'on m'envie un peu quand même de te baiser partout où l'on va " Je ris moi et je sors des fringues pour moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



◇◇◇

MessageSujet: Re: Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pénurie de soleil au pays des merveilles. - Amy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Abyss Au Pays Des Merveilles
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
» Voyage au pays des merveilles
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETTER LEFT UNSAID. :: Albuquerque, Bernalillo (NM) :: Glanmor Street :: Chandelier-