AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ian Bing

avatar

MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 15/07/2014
CREDITS : dark dreams. (avatar)
MULTICOMPTES : Nop, pas de schizophrénie à mon actif... pour l'instant, héhé !
PSEUDO : hook me up
♡ STATUT : En couple avec la belle Solea, mais est amoureux de sa meilleure amie... Ouais, il est un peu con, faut pas lui en vouloir au pépère !
≈ POST-IT : penser à cacher les chokobons • uc.
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥   Mer 16 Juil - 23:20

Cours asterixme couuuuuurs
featuring; jamison & ian = iamison, héhé



Travailler n’a jamais été ma grande passion dans la vie. Travailler en été, encore moins. Pourtant, il faut bien payer son loyer et c’est pas le propriétaire de l’appartement où je vis qui sera indulgent avec les retards de paiements. Du coup, je travaille parce que je n’ai pas trop le choix et qu’aux dernières nouvelles, c’est pas en se dorant la pilule sur la plage qu’on gagne de l’argent. A moins de s’appeler Kim Kardashian et d’avoir un gros cul siliconé… ce qui n’est pas mon cas… je crois. Bref. Dire que mes conditions de travail sont difficiles serait un peu du foutage de gueule, dans la mesure où je travaille dans une petite pâtisserie aux couleurs vives et joyeuses. Il faut dire qu’il y a pire comme boulot. J’suis entouré de gâteaux toutes la journée et même si l’envie de piocher dans la vitrine me prend plusieurs fois par jour… j’me retiens, parce que je sais que si je travaille bien et que je suis sage, la propriétaire me filera deux-trois sucreries à la fin de mon service… Ouais je sais, j’suis facilement achetable, mais c’est pas de ma faute si tous ces gâteaux me font baver toute la sainte journée. Et puis, j’peux pas compter sur ma colocataire pour me faire des gâteaux, cette dernière étant aussi douée que moi pour la cuisine… ce qui veut bien évidemment dire que pour le bien de l’humanité toute entière, vaut mieux qu’elle se tienne éloignée de tout se qui se rapproche plus ou moins d’une cuisine. D’ailleurs, j’me demande pourquoi on persiste à garder cette pièce dans notre appartement. C’est vrai quoi, pour ce qu’elle nous sert, on pourrait en faire autre chose. Genre une salle cinéma ou une chambre d’amis ! Ca serait cool, mais j’suis pas certain que le propriétaire soit d’accord… Dommage.

Bref, ce jour là je travaillais pour gagner humblement ma vie, les cours étant terminés depuis de longues semaines maintenant. La journée avait été assez calme, quelques personnes étaient venus acheter des pâtisseries et j’me sentais un peu con dans mon tablier rose et blanc. Il faut dire que j’me suis déjà senti plus viril que dans mon uniforme de travail… Bref, j’avais même eu le plaisir de voir ma voisine, accompagnée de son vieux caniche tout crasseux. Bon, n’allez pas croire, en tant que futur vétérinaire, j’aime TOUS les animaux, mais son clébard est vraiment très bizarre… Ce con a chier sur mon paillasson l’autre jour, j’suis sûre que sa maîtresse l’a fait exprès. Cette vieille conne ne supporte pas le fait que Laïla et moi ne soyons pas sur le point de mourir - comme elle - et qu’on fasse donc - un peu - de bruit. Du coup, c’est un peu la guerre entre nous et bien évidemment, elle ne s’est pas gênée pour me lancer un regard noir lorsqu’elle est venue acheter sa pâtisserie… Evénement qui n’a pas tardé à être suivie par l’arrivée de ma colocataire, les cheveux en pagaille. « T’as couru un marathon ou quoi ? », lui demandais-je, alors qu’elle s’affalait sur le comptoir qui nous séparait. « Te fous pas d’ma tronche, j’ai décidé de courir un peu pour m’entretenir ! ». Je pouffais de rire et elle leva un sourcil. « C’est dur de faire du sport à partir d’un certain âge, hein ? ». Et bien sûr, cette méchante m’a frappé et j’ai couiné comme une fillette - j’en suis pas vraiment fier, au passage -. « Bref, j’ai oublié mes clefs à l’appart. ». « Cool. ». « Non, mais file-moi les tiennes pour que je puisse rentrer, s’il te plait ! ». Ah ouais. Je fouillais dans la poche arrière de mon jean et en ressortais mon trousseau de clefs. De toute façon, je n’avais pas pris ma voiture pour venir au travail. Il faisait beau ce jour là, et lorsqu’il ne pleuvait pas j’en profitais pour ressortir mon vieux skateboard. Il n’était pas tout jeune, mais toujours opérationnel et j’adorais cette planche. Du coup, je ne voyais pas trop l’utilité de prendre ma voiture ou les transports en commun. « Merci sale mioche ! On s’voit ce soir ! J’fais chauffer ton biberon en attendant ! ». « Haha, super drôle ! Fais gaffe en rentrant, ça serait con que tu te perdes à cause de ton alzheimer ! », râlais-je alors qu’elle riait aux éclats et sortais de la boutique, faisant résonner les clochettes de la porte.

A vrai dire, ça a été le seul événement un tant soit peu intéressant de la journée. C’était une belle journée ensoleillée et moi, j’étais enfermé dans une pâtisserie… Ça aurait pu être pire, genre, j'aurais pu être chez ma mémé à regarder l'intégral des feux de l'amour, mais ce n’était pas non plus le scénario rêvé. Du coup, alors que j’étais sur le point de fermer la boutique, la propriétaire me faisant assez confiance pour exécuter cette tâche, la vue de Jamison, entrant dans la pièce, m’arracha un sourire. Je retirais mon tablier, le déposant sur une étagère derrière moi et contournais le comptoir pour venir à sa rencontre. « Hey », lançais-je alors que mes bras entouraient son corps. Je la serrais un instant dans mes bras, avant de m’éloigner un peu, lui offrant un sourire chaleureux. Nous nous étions mis d’accord quelques heures plus tôt pour qu’elle vienne me rejoindre après mon travail, histoire de passer un peu de temps ensemble et j’étais ravi. Jamison était ma plus vieille amie et très certaine la plus importante pour moi. « T’as faim j’espère, la proprio m’a laissé une tonne de gâteaux ! ». C’était pas vraiment l’heure de manger, la nuit commençait à tomber sur la ville, mais je n’en avais strictement rien à foutre. Attrapant la boite laissée par ma patronne, le posais sur une table où je m’installais, juste en face de la grande vitrine. J’ouvrais alors la boite, révélant une fournée de gâteau colorés et appétissants. « Tu veux boire quelque chose, peut-être ? ».

fiche par hook me up

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamison Llewyn

avatar

MESSAGES : 142
INSCRIPTION : 13/07/2014
CREDITS : .reed (avatar) ○ tumblr (gifs+icons)
PSEUDO : untamed swallow ○ cynthia
♡ STATUT : en couple w/ bart simpson
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥   Jeu 17 Juil - 14:40



✰ ✰ ✰
Tronche de cake!
IAMISON PASSION GÂTEAUX


Le soleil surplombait la ville et brillait de mille feux, réchauffant les coeurs autant que les corps. Chacun trouvait un moyen de profiter de ce beaux temps et de cette chaleur saisonnière, tandis que Jamison se retrouvait enfermée au game center. Oui, la demoiselle se devait elle aussi de travailler pour payer tous les frais qu'engendrait la vie de jeune femme autonome et indépendante. Dire qu'elle n'avait pas envie de prendre l'air elle aussi serait mentir, mais elle ne se plaignait pas non plus. Depuis les trois années où elle exerce en tant qu'animatrice principalement du côté laser game, elle n'avait jamais rencontrer de problèmes. Puis il faut dire que la demoiselle se plaisait plutôt bien dans son rôle, parfois peut-être un peu trop répétitif. Mais le prix de consolation, en plus d'un salaire plutôt bon à la fin du mois, était qu'elle pouvait se permettre, de temps à autre de faire une partie ou deux, avec les clients fidèles ou des amis. Et n'oublions pas aussi les prix minis qu'elle avait sur les parties ! Grande enfant, elle ne se lassait toujours pas de jouer à la guerre - comme dirait les petits - et de tirer sur tout ce qui bouge. Jamison se donnait à coeur joie, lorsqu'elle se devait d'accompagner un groupe d'enfant et il lui arrivait souvent de prendre le jeu trop à coeur et de simuler plus que de raison. Bien qu'il lui était impossible de se rouler à terre à cause du matériel, elle gueulait et rampait en faisant gaffe de ne rien abîmer. Pas un modèle de sérieux en somme !

Aujourd'hui la journée avait été calme. Rien de bien étrange puisqu'avec le soleil qui tapait, les gens préféraient de loin se promener dans un parc ou encore se rendre à la piscine et non pas s'enfermer dans une salle à peine éclairée. Pourtant une maman avait réservée les lieux pour une durée de trois heures afin de fêter l'anniversaire de son fils, grand fan de laser game. Comme à son habitude, Jamison s'était prêtée au jeu et, après avoir récité les consignes de sécurité et d'utilisation des pistolets, elle s'était exclamé : Bon mes petits soldats, prêts pour l'invasion ? Tous s'étaient mis à crier en sautant de joie avant de rejoindre la pièce sombre où se trouvait le labyrinthe sur deux étages. La partie avait durée une demie heure et Jamie avait été là pour l'affichage des scores. Elle avait même réserver aux trois gagnants un cadeau - un peu pourri - mais qu'ils adorèrent soit une sorte de toupie miniature. L'heure du gâteau avait sonner, les gosses s'amusaient comme des fous et comme se voulait la tradition, Jamison se mit à chanter l'incontournable joyeux anniversaire. S'en suivit les cadeaux et une dernière partie. Jamison, tu viens jouer avec nous ? - Owi, s'il te plait ! S'il te plait ! Elle ne mit pas bien longtemps avant de craquer, ces petits étant décidément trop adorables. Bon, si vous insistez... mais attention les petits monstres, gares à vos fesses la maîtresse du tir débarque ! Oui, Jamison était imbattable - ou presque - mais pourtant elle se laissa faire, jugeant que les enfants avaient eux aussi le droit à leur heure de gloire et que de toute façon, elle ne pouvait pas battre le petit Josh le jour de son anniversaire. Cette animation fut la seule de la journée. Il y eut bien quelques groupes de jeunes venus impressionner les demoiselles qui les accompagnaient, d'autres venant simplement jouer aux arcades, mais rien de passionnant. Jamison avait donc eut tout le temps de discuter avec son plus vieil ami, Ian, et convenir qu'elle irait le chercher à son travail.

Il n'était pas trop tard quand Jamie quitta enfin les lieux. Elle bénissait à cet instant son patron de l'avoir mise de journée et non de soirée, parce que même si elle aurait été bien plus occupée, elle préférait de loin pouvoir se prélasser auprès de ses proches. Le soleil était encore levée et elle en profita pour faire une petite balade dans le parc. Chevauchant sa bicyclette - oui Jamie préférait de loin son vélo aux transports ou à la voiture - elle regardait ces couples amoureux se dorloter sur les bancs, ces mamies nourrissant les pigeons ou encore ces enfants jouant dans l'herbe. Un doux parfum de fleurs rappelant l'été lui chatouilla les narines. Elle continua à se promener quelques temps avant de s'arrêter chez elle pour y déposer son vaillant destrier. La pâtisserie dans laquelle travaillait Ian se trouvait qu'à quelques minutes de chez elle et elle jugea préférable de s'y rendre à pieds. Lorsqu'elle passa enfin le pas de la porte, le soleil commençait à se coucher. Ian ne tarda pas à la rejoindre après avoir déposer son magnifique tablier. Hey. - Hey. Fallait pas retirer ta sublime robe de princesse pour moi, t'es si mignon avec du rose. Accompagnant sa taquinerie par le geste, Jamie lui pinça gentiment la joue en rigolant. Bon, comme il devait s'en douter, Ian était vraiment ridicule dans cette tenue et ce qu'il ne savait pas c'était que lors de l'une de ses dernières visite, Jamison s'était permise de le prendre discrètement en photo. On sait jamais qu'elle s'était dit, peut-être qu'un jour elle aurait besoin de lui faire un peu de chantage. T'as faim j’espère, la proprio m’a laissé une tonne de gâteaux ! Aussitôt dit aussitôt fait, il débarquait avec une boîte pleine de pâtisseries qui étaient franchement appétissante. Oh la torture ! T'as penser à mon opération bikini ? Pas forcément pleine de complexe, Jamison était comme toutes ces filles qui, l'été venu, essayait de faire attention à sa ligne. Mais il faut dire que les résolutions et elle ça faisant cent alors elle n'hésita pas plus longtemps avant d'engloutir l'un des gâteaux qui se trouvaient face à elle, laissant de la crème autour de sa bouche. La tentation était trop forte, j'suis faible. dit-elle un grand sourire sur les lèvres. Tu veux boire quelque chose, peut-être ? - Un verre de votre plus grand cru, ou un ice tee sinon.

_________________
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. yhe ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Bing

avatar

MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 15/07/2014
CREDITS : dark dreams. (avatar)
MULTICOMPTES : Nop, pas de schizophrénie à mon actif... pour l'instant, héhé !
PSEUDO : hook me up
♡ STATUT : En couple avec la belle Solea, mais est amoureux de sa meilleure amie... Ouais, il est un peu con, faut pas lui en vouloir au pépère !
≈ POST-IT : penser à cacher les chokobons • uc.
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥   Jeu 17 Juil - 15:47

Cours asterixme couuuuuurs
featuring; jamison & ian = iamison, héhé



J'avais enfin terminé mon service et désormais, l'heure était à la détente ! HALLELUYA !!! Jamison m'avait rejoint et bien évidemment, elle ne s'était pas gênée pour se foutre de ma tronche... « Hey. Fallait pas retirer ta sublime robe de princesse pour moi, t'es si mignon avec du rose. ». Je réprimais un rire et levais les yeux au ciel. « Je sais ! », lançais-je, ma voix partant dans les aigus alors que je laissais pleinement sortir ma part de féminité... Bon, j'avoue, j'en faisais des caisses, mais je n'ai jamais été du genre efféminé. Quand j'étais petit, je décapitais les poupées Barbies de ma sœur, je me servais de ses soutiens-gorges pour faire des arcs, je croyais que les serviettes hygiénique étaient des sortes de couches parce que les filles pouvaient pas se retenir de faire pipi et j'comprenais pas pourquoi ma maman se maquillait.. Alors les trucs des filles et moi... ça a toujours fait 9864521455 (amen à celui ou celle qui  liera ce nombre). « Il parait que ça fait ressortir la couleur de mes yeux, qu'est-ce que t'en diiiiis ? », demandais-je en poussant le vice jusqu'au bout. Je finissais par en rire et m'installais sur une chaise, la boite de gâteaux ouverte devant moi. J'avais faim et quand on a faim et qu'on travaille dans une pâtisserie, c'est de la torture, okay ? Alors, j'en avais rien à foutre d'être ridicule dans mon tablier rose bonbon toute la sainte journée, bosser dans une réplique parfaite du château de Barbie et servir des vieilles peaux avec leurs sales caniches ! Si à la fin de la journée j'avais mon gâteau, c'était tout ce qui comptait. Voilà. « Oh la torture ! T'as penser à mon opération bikini ? ». J'attrapais un gâteau que j'enfonçais dans ma bouche, ne faisant pas vraiment attention au nappage coloré qui devait recouvrir le contour de mes lèvres, désormais. Je mâchais doucement, avant de hausser les épaules et je finissais par avaler ce qui traînait dans ma bouche. « Tu sais, ça va direct dans les nichons à ce qu'il paraît... alors si tu veux mon avis d'expert, tu peux en manger autant que tu veux ! »... Ouais bon, heureusement que je ne suis pas diététicien parce que toutes les filles qui viendraient dans mon cabinet finiraient obèses, mais j'suis un mec et faut pas trop m'en demander. Par exemple, nous les gars, on bouffe comme des porcs et après, on va courir un peu et pouf, on est pas gros. Les nanas se posent toujours milles et unes questions alors que nous, on aime bien les gros seins et les grosses fesses... Enfin, pas trop trop mais un peu quand même. Bon, personnellement j'aime pas les gros nichons refaits. Non, moi j'aime bien les seins naturels... comme ceux de Jamison... Ils ont une taille parfaite... Enfin, je les ai jamais vraiment vu... Enfin, si, quand on avait six ans, mais elle avait keudal à l'époque alors ça compte pas... MAIS, même avec son t-shirt, comme ça, la taille de ses seins me paraissait convenable... même plus que convenable... ENFIN BREF POURQUOI ON PARLE DE CA ?!?

« … j'suis faible ! », que j'entendais vaguement, reprenant brusquement pied avec la réalité. Mon regard se posa immédiatement sur le visage radieux de ma meilleure amie et je fronçais les sourcils un instant, un peu paumé. « Ah euh... ouais... », déclarais-je, un peu au hasard. Elle était mignonne là, avec son sucre autours de la bouche et je crois que j'ai du me faire violence pour la quitter du regard et ouvrir de nouveau la bouche pour lui proposer à boire. « Un verre de votre plus grand cru, ou un ice tee sinon ». Je pouffais de rire et me relevais de ma chaise pour contourner une seconde fois le comptoir et ouvrir le mini frigo en dessous de la caisse enregistreuse. J'en ressortais deux canettes et retournais à ma place initiale. « Et voilà pour vous, mademoiselle ! ». Je lui présentais la canette, un bras derrière le dos, imitant maladroitement les serveurs des grands restaurants. Non pas que j'en ai côtoyé des masses en vingt-deux années d’existence, mais j'ai déjà regardé des films et c'est comme ça qu'ils font ! Enfin... je crois. « Datant de l'année... 2014, très bonne année pour la cueillette de la pêche, si vous voulez mon avis ! ». Je tirais alors sur l'embout en fer et déposais la canette, désormais ouverte, devant ma meilleure amie, reprenant place sur la chaise en face d'elle. « Par contre on n'a pas de verres, désolé ! », finissais-je par dire, riant légèrement. J'attrapais ma propre canette et l'ouvrais à mon tour, dressant ma boisson devant moi. « A la tienne ! », et j'avalais une première gorgée de la boisson, le froid du liquide me faisant, un instant frissonner. Ça faisait quand même sacrément du bien ! « Bon, quoi d'neuf ? », demandais-je, alors que j'attrapais un second cupcake, mordant à pleines dents dans le gâteau au chocolat. C'était vraiment très bon et j'étais presque aux anges, là, avec ma meilleure amie à mes côtés. C'était le pied total. Enfin... le soleil commençait à se coucher et je ne pouvais plus vraiment profiter de la chaleur pour peaufiner mon bronzage (non je déconne, j'en ai rien à foutre de la couleur de ma peau), donc, c'était un peu triste, mais j'allais m'en remettre. On était bien là, tous les deux. Comme toujours. C'était simple et j'étais complètement moi-même.

Et pourtant, gros chieur comme je suis, je ne l'ai même pas laissé continuer de parler, que le bout de mon indexe attrapait un peu de nappage coloré et sucré, ma main venant ensuite se dresser devant le visage de Jamie. « Fais gaffe, t'as un truc lààààà », et paaaff, je lui en étalais sur le nez, riant comme un gosse à la vue de son visage aux traits étonnés et... presque blasés. « T'es vachement mignonne comme ça ! Le bleu te sied à ravir !!!! ». J'enfonçais mon indexe dans ma bouche, le nettoyant du nappage et continuais à pouffer de rire. Elle avait l'air maligne tiens, avec son sucre sur la tronche ! Mais en un sens... elle restait quand même mignonne ! « Tu ressembles un peu à la schtroumpfette, en fait ! », riais-je une nouvelle fois, sachant pertinemment qu'elle n'allait pas tarder à passer à l'attaque et se venger. C'était assez courant entre nous ce genre d'échanges et j'en riais déjà à l'avance.  

fiche par hook me up

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamison Llewyn

avatar

MESSAGES : 142
INSCRIPTION : 13/07/2014
CREDITS : .reed (avatar) ○ tumblr (gifs+icons)
PSEUDO : untamed swallow ○ cynthia
♡ STATUT : en couple w/ bart simpson
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥   Dim 20 Juil - 21:24



✰ ✰ ✰
Tronche de cake!
IAMISON PASSION GÂTEAUX


Je sais ! Jamison pouffa de rire face aux fausses manières d'Ian. Arquant un sourcil, elle riait en le voyant imiter les filles d'une façon un peu stéréotypée. A vrai dire il avait bien plus l'air d'une pimbêche que d'une fille tout à fait normal. Tout du moins Jamison était loin de se comporter de la sorte alors pour elle, Ian adoptait plus les traits des petites bourgeoises maniérées, qu'elle ne supportait à vrai dire que très peu. Jamie était plus du jeune naturel, elle ne faisait pas de chichis et ne supportaient pas que d'autres en fassent. Et pourtant elle ne détestait que très peu de personne puisqu'elle avait ce don de toujours voir le meilleur en chacun. Seulement voilà, il y a toujours quelques exceptions et c'est avec ce genre de personne que le courant passe mal, très mal. Il parait que ça fait ressortir la couleur de mes yeux, qu'est-ce que t'en diiiiis ? Jamison se mit à nouveau à rire comme une idiote. Ian avait toujours eut ce don pour l'amuser, qu'importe les vannes pourries qu'il faisait elle était très, ou trop, souvent bon publique. J'en sais trop rien, moi je dirais plus que cette couleur va magnifiquement bien avec ton teint. qu'elle répondit utilisant une voix aiguë et légèrement niaise. Les peaux mâtes et le rose ont toujours fait bon ménage, même si à vrai dire, elle avait bien du mal à l'imaginer porter volontairement ce genre de couleur. Ca te donne des airs de barbie, elle est tellement classe barbie ! déclara-t-elle faussement enjouée. Dans ses souvenirs, il ne lui semblait pas avoir jouer à ce genre de jeu étant petite. Non, ses parents trouvaient cette poupée trop commerciale alors si elle avait eut le droit de s'amuser à des jeux pareils ce devait être avec une poupée chiffon datant des vieilles années. Petite, Jamison s'amusait plus à enquiquiner son grand frère, à jouer à des jeux de garçons avec lui ou simplement à l'écouter chanter. Les rares fois où elle s'était adonné à des activités féminines durant ses jeunes années, ce devait être en compagnie de Cece qui, à vrai dire, avait été une de ses, voir sa, plus forte présence féminine.

Tu sais, ça va direct dans les nichons à ce qu'il paraît... alors si tu veux mon avis d'expert, tu peux en manger autant que tu veux ! La bouche ouverte, Jamison regrettait déjà d'avoir avaler ce gâteau, mais également d'avoir fait une telle remarque devant son ami. Après tout Ian n'était qu'un garçon et son avis sur les régimes de filles était loin d'être très constructif. Mes nibards et moi on t'emmerdent oké. Elle croisa ensuite ses bras autour de sa poitrine qui, selon son meilleur ami, n'était pas assez grosse. Pourtant Jamison se sentait à l'aise dans son corps, elle n'avait pas à se plaindre et même si il lui arrivait de faire attention à sa ligne pour ne pas faire trop fat dans son bikini, elle n'allait pas jusqu'à se priver de quoi que ce soit. La preuve, elle ne s'empêchait pas d'engloutir les délicieuses pâtisseries qui se trouvaient sous son nez. D'ailleurs depuis quand t'es un expert toi ? Et me parles pas des nichons de Solea, je veux pas savoir. Oui bon, connaître des détails sur la poitrine de sa copine était loin d'être son souhait. Surtout qu'elle connaissait déjà Solea et que malgré tout elle ne parvenait pas à renouer les liens avec elle. C'était étrange parce qu'en soit elles avaient très longtemps été bonnes copines, seulement là c'était différent.. Solea sortait avec son Ian, et ça c'était déplaisant. Peut-être que Jamsion avait peur qu'elle ne se l'accapare ou autre, en fait elle n'en savait trop rien. Ah euh... ouais... Jamie lui donna alors gentiment un coup sur l'épaule. Heeey, tu m'écoutes ? Connaissant Ian elle était persuadée qu'il aurait profité de cette remarque pour faire une vanne complètement naze qu'elle prendrait à la rigolade, mais non. Il semblait dans sa bulle et ne pas avoir entendu le moindre de ses mots.

Et voilà pour vous, mademoiselle ! Datant de l'année... 2014, très bonne année pour la cueillette de la pêche, si vous voulez mon avis ! Jamison le regarda faire, amusée. Elle savait que son meilleur ami était un pitre et qu'il ne changerait pas et, aussi étonnant que ça puisse paraître, c'était certaine cette façade de sa personnalité qu'elle appréciait le plus, qu'elle trouvait totalement craquant. Cette façade, mais également sa présence, son attention, enfin ses attentions. Par contre on n'a pas de verres, désolé ! - Ou comment boire de la pissette à la canette. qu'elle dit en tendant son ice tee en l'air avant de la porter à ses lèvres et d'en boire quelques gorgées. On lui avait apprit que boire directement à la canette était dangereux, que dans les entrepôts il arrivait que des rats fassent leurs besoins dessus et que d'en ingérer était potentiellement mortel. Mais allons bon, si il fallait s'arrêter à des potentialités comme celles-ci, on s'arrêterait de vivre ! Bon, quoi d'neuf ? Laissant son doigt attraper un peu de napage avant de le porter à sa bouche, elle chercha quelques instants quoi lui répondre. A vrai dire puisqu'ils se parlaient assez souvent et que dès qu'elle avait quelque chose à lui dire elle ne se gênait pas pour l'appeler ou lui envoyer un message, elle eut besoin de réfléchir quelques secondes avant de trouver quoi lui répondre. Réponse qu'elle n'eut pas le temps de lui dire puisqu'Ian approchait sa main du visage de Jamie. Fais gaffe, t'as un truc lààààà. Et paf. Elle aurait pourtant dû le voir venir à des kilomètres à la ronde et pourtant non. Jamison se retrouvait désormais le nez coloré par ce nappage sucré. La mine boudeuse, elle dû se pincer les lèvres pour s'empêcher de rire. T'es vachement mignonne comme ça ! Le bleu te sied à ravir !!!! - Je sais, merci. répondit-elle, toujours avec cette même moi de pouffe, tout en replaçant ses cheveux en arrière un peu comme dans la pub l'oréal, mais sans le mouvement de tête. Tu ressembles un peu à la schtroumpfette, en fait ! - La schtroumpfette elle se tape tout le village, alors merci ! Tout ce qu'elle n'était pas en somme. Par contre, Jamison était du genre revancharde, puis c'était bon enfant et elle le savait bien. De toute façon, les taquineries de ce genre allaient bon train entre eux et étaient presque quotidiennes. Un sourire presque faux sur le visage, elle regarda une seconde, si ce n'est deux, le cupcake qu'elle tenait dans sa main, avant de venir l'écraser contre la joue de son ami. Oups, il m'a échappé. Portant sa main à sa bouche, Jamison fit mine d'être confuse alors qu'il était évident qu'elle l'avait fait exprès.

_________________
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. yhe ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



◇◇◇

MessageSujet: Re: J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

J’ai rêvé qu’il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! •• feat; Jamison ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» On lui avait dit.
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Tout cela m'avait tellement manqué! [PV : Shizu']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETTER LEFT UNSAID. :: Albuquerque, Bernalillo (NM) :: Knoyle Street :: Cake'N'Cream-