AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 toctoc, who's there? me, i kill you. /willis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Côme Fitch

avatar

MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 14/07/2014
CREDITS : charney.
MULTICOMPTES : nop.
PSEUDO : spf(roxane)
♡ STATUT : délaissé.
≈ POST-IT : //run you clever boy, and remember me.
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS: 15, bethany lane.
HOOK-UPS:

MessageSujet: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   Mar 15 Juil - 14:30

And the walls kept tumbling down
In the city that we love
Great clouds roll over the hills
Bringing darkness from above"

© pompéii
Faire les courses est une chose que tout le monde déteste faire. Côme n'est évidement pas comme tout le monde, il adore faire les courses. Tout simplement car il adore manger. Si vous aimez les vêtements, vous aimez les acheter. C'est pareil pour la nourriture. C'est avec quatre sacs remplis à ras bord de nourriture que Côme sort du magasin. Il se gare toujours au plus proche de l'entrée, lorsque c'est possible. S'il aime faire les courses, il n'aime pas les porter. Obligé de poser au sol tous les sacs pour trouver ses clés de voiture, le jeune brun fouille dans toutes ses poches avant de se souvenir qu'il les met toujours dans la poche intérieure de sa veste. Son côté tête en l'air ne s'en ira certainement jamais au fil du temps. L'ouverture de la voiture retentit, il pose alors toutes les courses dans le coffre. Côme monte à l'avant, et, en réglant ses rétroviseurs, aperçoit dans le reflet, sa guitare qu'il a placé sur les sièges arrières de la voiture. Une idée lui vient, un sourire en coin illumine son visage et il attrape rapidement son portable. J'passe faire un tour chez toi, j'ai ma guitare et une binouze. il ne se doutait pas que Noam n'était pas chez lui. Il démarra alors sa voiture et prit la direction d'Applegrove Lane, le quartier où vivent Noam et sa chère femme, Willis. Ah, cette chère Willis, que Côme s'amuse tant à embêter, sachant très bien qu'elle ne le porte pas dans son cœur. Il est un emmerdeur de première, et même s'il souhaite vraiment que Noam revienne dans le groupe, il en rajoute parfois des caisses car il sait très bien à quel point l'avis de Willis est contraire au sien. Côme gare rapidement sa voiture, attrape sa guitare et fouille dans les sacs des courses pour attraper deux bières. Devant la porte, il ne s'attend pas à tomber sur Willis, même s'il s'étonne que Noam n'ait pas répondu à son message. Oui, c'est surement sa méchante femme qui doit avoir confisqué son téléphone, elles font toutes ça. Peut-même aurait-elle pu supprimer le message de Côme, sournoise comme elle est. Néanmoins, message supprimé ou pas, Côme était devant la porte et se débrouilla pour sonner avec le dos de sa main prise par les deux bières.

_________________
A scub is a guy that thinks he's fly And is also known as a bastard. Always talkin' about what he wants and just sits on his broke ass. "
© no angels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willis Llewyn

avatar

MESSAGES : 567
INSCRIPTION : 13/07/2014
CREDITS : Soleamour (av.) wayland (sign.)
PSEUDO : wayland (marie)
♡ STATUT : mariée à Noam, son prince charmant ascendant crapaud
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   Jeu 17 Juil - 9:57

CÔME ET WILLIS
~ toctoc, who's there? me, i kill you ~

Deux semaines que les cours étaient fini et la blonde n'avait rien à faire. Pas de cours d'été cette semaine, pas d'enfants à chouchouter donc. Pas non plus de raison d'aller faire les courses, elle les avaient déjà faites là veille. Tout moyen était bon pour quitter la maison dans laquelle elle tournait en rond. Elle allait finir par devenir folle si Noam continuait. Le cycle était ainsi: il râlait, faisait la gueule, parlait de ses rêves, devenait enthousiaste, et repartait à râler et se perdre dans ses souvenirs. Willis était fatiguée de lutter avec lui, du lutter avec ses souvenirs de ces années où il partait des mois durant se montrer devant des femmes en furies ne rêvant que de le consumer avec ardeur. L'idée la rendait malade, ou bien était-ce cet être qui grandissait en elle, mettant la pagaille dans son organisme en changement. Heureusement Noam s'était décidé à aller chez des amis, la laissant comme toujours dans l'immense maison silencieuse. Bientôt les cris d'enfant viendraient réduire à néant ce calme reposant. Elle avait peur que ses cris ne soient la fin de son couple, détruisant pour le bon les rêves d'un homme pas prêt à être père. Aussi elle s'était décidée à ranger un peu la maison en bazar. Les disputes et les bonnes résolutions d'après cure les avaient assez occupé depuis le retour de Noam et elle n'avait prit du temps ni pour elle, ni pour la maison. Le salon était dans un état lamentable. Elle commença à ranger, très vite fatiguée par le poids nouveau de son abdomen et l'énergie concentré pour l'enfant. Jusqu'à ce que l'on frappe à la porte, et qu'elle ne vienne ouvrir, surprise de voir là Côme. Il n'avait rien à foutre ici et pourtant elle préféra l'accueillir de manière humaine, gardant pour elle son aversion. "Côme." Un salut simple, froid. Il n'avait pas de raisons de rester là de toute façon. "Noam n'est pas à la maison, et je ne sais pas où il est dés-" Elle se coupa net alors que son regard se posait sur l'alcool dans ses mains. Sans le vouloir elle devint rouge. "Non mais tu plaisantes ? Noam sort de cure, il ne doit pas boire ! Tu veux qu'il replonge c'est ça ?" Comment un ami pouvait-il souhaitait cet enfer à ses proches ? Si elle n'avait jamais aimé Côme, il la dégoutait à présent. "Je te savais irresponsable mais alors là c'est le comble Fitch !" Si elle avait pu, elle l'aurait frappé. Mais elle n'en était vraiment pas d'humeur. Ce type était un crétin, pas besoin de perdre son temps avec lui.

_________________

god, I want to dream again. take me where I've never been. I want to go there, this time I'm not scared. now I am unbreakable, it's unmistakable. no one can touch me, nothing can stop me ~ fireflight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Côme Fitch

avatar

MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 14/07/2014
CREDITS : charney.
MULTICOMPTES : nop.
PSEUDO : spf(roxane)
♡ STATUT : délaissé.
≈ POST-IT : //run you clever boy, and remember me.
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS: 15, bethany lane.
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   Jeu 17 Juil - 15:09

And the walls kept tumbling down
In the city that we love
Great clouds roll over the hills
Bringing darkness from above"

© pompéii
Après avoir sonné, Côme arriva à attraper son téléphone qui dépassait de sa poche, avec sa main portant les deux bières et jeta un coup d’œil à son écran d’accueil. Aucune réponse de Noam. Le jeune homme était de plus en plus sûr qu'il allait tombé sur la Willis. Un sourire en coin lui vint à cette idée. Mais il se rappela qu'il avait deux bouteilles dans la main. Alors que la porte s'ouvrit, Côme avait tenté de les cacher derrière un petit pot de fleurs. Trop tard. Il releva la tête, prit en flagrant délit, mais néanmoins peu sûr qu'elle l'ait vu pendant l'action. « Côme. » Accueil froid, le jeune homme ne s'attendait pas à mieux de la part de Willis. Côme décala sa tête afin de pouvoir entrevoir le logement, histoire d'apercevoir Noam. Mais il se remit droit lorsque Willis apporta la réponse à sa question. « Noam n'est pas à la maison, et je ne sais pas où il est dés- » elle se stoppa. Côme observa le chemin qu’empêtrèrent ses yeux. Droit sur les bières. Son regard s'assombrit. « Non mais tu plaisantes ? Noam sort de cure, il ne doit pas boire ! Tu veux qu'il replonge c'est ça ? » Le jeune homme leva les yeux au ciel et passa la porte, sans même le demander à Willis et en se frayant un passage tel une anguille. « Willis, Willis... Tu devrais te douter que les deux sont pour moi, non? » Il jeta un coup d’œil tout autour de lui, un sourire niais et amusé accroché aux lèvres. « Je te savais irresponsable mais alors là c'est le comble Fitch ! » Cette remarque n'enleva pas son sourire, à vrai dire, intérieurement Côme riait. Il n'était pas ainsi avec tout le monde, seulement avec Willis. « Je te savais grognon mais pas à ce point. » Côme jaugea alors de haut en bas la jeune femme. Il s'arrêta sur le ventre de la belle. Il était, différent, plus... avait-elle grossi? Possible, les femmes mariées ou vivant avec leur compagnon ont tendance à se laisser aller aux tartines de nutella ou pot de glace quand rien ne va dans le couple. Côme releva les yeux, fronça les sourcils, visiblement perturbé et posa les deux bouteilles là où il pouvait et attrapa sa guitare des deux mains. Il releva ses sourcils, l'air taquin, enfant. « Je peux peut-être te jouer un petit air? ça te détendrait... » Tête à claque, il est vrai qu'il doit être difficile de résister à la tentation de lui en foutre une. Même lui se l'avouait. « Les bébés aiment la musique, tu le savais? »

_________________
A scub is a guy that thinks he's fly And is also known as a bastard. Always talkin' about what he wants and just sits on his broke ass. "
© no angels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willis Llewyn

avatar

MESSAGES : 567
INSCRIPTION : 13/07/2014
CREDITS : Soleamour (av.) wayland (sign.)
PSEUDO : wayland (marie)
♡ STATUT : mariée à Noam, son prince charmant ascendant crapaud
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   Ven 18 Juil - 8:49

CÔME ET WILLIS
~ toctoc, who's there? me, i kill you ~

Que de voir cet homme sur son palier ne la surprenait pas vraiment. Les rapaces dans son genre savaient sentir les proies pour de meilleurs chances de chasse. Cet homme là avait été tout autre pourtant. Un garçon sérieux, un homme bien. Un crétin certes, mais quelqu'un de respectable. Et le beau garçon s'était fait largué, se transformant en connard aux chevilles enflés que de se savoir homme. Le sexe fort dans toute sa puissance, le mâle dominant. Un idiot au regard mordoré. Plus grand qu'elle de quelques centimètres, le sourire suffisant et l'aura de supériorité feint. Elle ne comprenait simplement pas pourquoi son mari s'était entiché de cet homme qui ne leur amènerait rien de bon. Plus elle s'énervait et plus il souriait bien sur. Jusqu'à ce qu'il n'entre sans son accord dans la maison tout en faisant de grands gestes, comme pour la rassurer. "Willis, Willis... Tu devrais te douter que les deux sont pour moi, non ?" Elle le regarda d'un air méfiant, la porte encore ouverte, espérant le voir partir. "C'est vrai, j'oubliais que dans le genre extrême tu étais plutôt doué." Elle sentit sa nuque chauffer alors qu'il se mettait à la regarder de haut en bas d'un air intrigué et ne pu s'empêcher de venir croiser les bras sur son corps soudainement changé. Il fallait que ce crétin arrive maintenant. Son ventre lui faisait toujours aussi mal et pourtant elle évita tout signe de faiblesse, posant ailleurs les yeux, comme pour oublier ce qu'il faisait là. "Je te savais grognon mais pas à ce point." Elle grognon, un comble. "J'ai du mal à supporter les gens qui rentrent chez moi sans qu'on ne les y invite figures toi." Lui répondit-elle alors qu'il s'installait. Elle le regarda faire, abasourdi, avant de soupirer en baissant les bras, se tournant pour fermer la porte, cherchant un moyen de faire revenir Noam au plus vite afin qu'il ne la sauve de ce pétrin. Cependant elle s'arrêta net dans ses gestes alors qu'il lui posait une nouvelle question. "Les bébés aiment la musique, tu le savais ?" Interdite, elle se tourna vers lui, le corps raide d'une sensation nouvelle. Une inquiétude étrange. Il insinuait quoi là ? "Et alors ? J'ai beau être encore jeune je ne prétend pas faire partie de la catégorie couches culottes Côme, achètes toi des lunettes." Elle se mordit la langue, espérant que son t-shirt ne soit pas trop moulant. Comment Noam avait-il pu ne rien voir alors que son ami se mettait à insinuer le contraire ? Elle préféra attraper les bières posées dans l'entrée et les emmener dans la cuisine, hésitant entre les vider dans l'évier ou les balancer simplement à la poubelle.

_________________

god, I want to dream again. take me where I've never been. I want to go there, this time I'm not scared. now I am unbreakable, it's unmistakable. no one can touch me, nothing can stop me ~ fireflight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Côme Fitch

avatar

MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 14/07/2014
CREDITS : charney.
MULTICOMPTES : nop.
PSEUDO : spf(roxane)
♡ STATUT : délaissé.
≈ POST-IT : //run you clever boy, and remember me.
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS: 15, bethany lane.
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   Lun 21 Juil - 12:26

And the walls kept tumbling down
In the city that we love
Great clouds roll over the hills
Bringing darkness from above"

© pompéii
La demoiselle avait nerveusement croisé les bras sur le haut de son corps. Que tentait-elle de cacher? L'idée était claire dans l'esprit de Côme. Mais pour lui, cela n'était qu'un nouveau prétexte pour la taquiner, il ne se disait absolument pas qu'il était envisageable que Willis soit enceinte. Un doute s'installa néanmoins alors que Llewyn détournait le regard après lui avoir sèchement répondu. « C'est vrai, j'oubliais que dans le genre extrême tu étais plutôt doué. » Le jeune home se pinça les lèvres, le regard vers le haut, comme s'il prenait cette remarque comme un compliment. Puis il sourit, à nouveau, l'air heureux. « J'ai du mal à supporter les gens qui rentrent chez moi sans qu'on ne les y invite figures toi. » Il était si facile de mettre Willis en colère, et plus les jours passaient, mieux Côme s'y prenait, et plus elle craquait rapidement et ne tardait pas à lui lancer des répliques aussi cassantes que lui pouvait le faire. « Tu vois c'est pas d'ma faute, dès que je suis devant ta porte, j'entend la voix de Noam qui m'invite à rentrer. » Côme posa sa guitare et s'installa dans le canapé, la tête tournée vers les réactions et les expressions que Willis affichait sur son visage pourtant d'habitude si calme. Elle devait avoir l'habitude des gamins cons et immatures, en tant qu'institutrice. Pourtant Côme ne voyait pas l'autorité qu'impose pourtant ce métier, sur la jeune femme. Peut-être que devoir exercer une certaine autorité sur un jeune adulte, était différent. Ou peut-être avait-elle peur que le jeune homme cafte à son ami. Pourtant le comportement de Côme se rapprochait étrangement de celui d'un enfant de 7 ans. « Et alors ? J'ai beau être encore jeune je ne prétend pas faire partie de la catégorie couches culottes Côme, achètes toi des lunettes. » L'image de son propre reflet avec des lunettes lui traversa l'esprit et il grimaça. Avant de le laisser répondre, Willis attrapa les bières qui se trouvaient sous ses yeux. Côme les suivit du regard, les observant partir dans les mains de la demoiselle, soufflant désespérément, offrant son air de chien battu. « Mes bières... » Il n'était même pas sûr qu'elle ait entendu. Il reprit alors son regard sérieux et s'enfonça un peu plus dans le canapé. « Tu es institutrice non? La musique calme les enfants. Et puis tu sais, on aura tous un jour des mômes dans les pattes. »

_________________
A scub is a guy that thinks he's fly And is also known as a bastard. Always talkin' about what he wants and just sits on his broke ass. "
© no angels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willis Llewyn

avatar

MESSAGES : 567
INSCRIPTION : 13/07/2014
CREDITS : Soleamour (av.) wayland (sign.)
PSEUDO : wayland (marie)
♡ STATUT : mariée à Noam, son prince charmant ascendant crapaud
◇◇◇

Feuille de personnage
LIVING ADRESS:
HOOK-UPS:

MessageSujet: Re: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   Mar 22 Juil - 18:55

CÔME ET WILLIS
~ toctoc, who's there? me, i kill you ~

Il n'avait rien à faire ici et sa présence suffisait à elle seule à l'énerver. Il n'avait rien d'intéressant à lui offrir, ni soutien, ni même un signe d'amitié. Il n'était qu'un hautain personnage que le destin lui avait mit dans les pattes et dont elle essayait de se débarrasser tant bien que mal, l'agressant des son arrivé devant et à l'intérieur de la maison. Cette manie que de rentrer chez les gens l'exaspérait et elle ne se sentait jamais véritablement en sécurité alors qu'il s'invitait sans son consentement. Elle aurait aimé que Noam soit là finalement, l'accueillant lui même pour partir à la dérive une fois encore, plutôt que de la laisser sans défense face à ce personnage qui aurait fini par lui donner la chair de poule. Sa réponse la glaça plus encore. Quel culot avait-il. "Tu vois c'est pas d'ma faute, dès que je suis devant ta porte, j'entend la voix de Noam qui m'invite à rentrer." "Comment oses-tu ? Mais c'est pas vrai, de quel droit peux-tu t'installer comme ça ?" Il sembla ne pas en tenir compte alors qu'il s'installait dans le canapé. Elle laissa tomber, préférant se lâcher sur les bières. Bien sur, elle entendit la plainte silencieuse de l'homme alors qu'elle partait dans la cuisine. Elle ne se sentit pourtant pas que de les jeter, préférant les ranger dans un placard histoire qu'il ne les retrouve plus avant son départ. "Tu es institutrice non? La musique calme les enfants. Et puis tu sais, on aura tous un jour des mômes dans les pattes." Les mots lui vinrent du salon et lui brisèrent étrangement le coeur. Des mômes dans les pattes, ça arriverait plus vite que prévu. Elle préféra revenir, lui offrant un sourire des plus faux. "Tu sais, je ne fais pas écouter ton rock de sauvage à mes élèves. J'aurais trop peur de les rendre sourds." Une réplique grinçante alors qu'elle s'installa à ses cotés, attrapant un bouquin comme pour oublier sa présence. Elle fit semblant de lire, attendant qu'il se décide à partir. Hors il resta là, l'agaçant plus encore. Elle releva les yeux de sur son livre et le regarda. "Tu compte l'attendre ici ? Il risque de ne pas rentrer avant un moment, tu ferais mieux de partir." Elle voulait qu'il s'en aille. Elle voulait qu'il parte au plus vite.

_________________

god, I want to dream again. take me where I've never been. I want to go there, this time I'm not scared. now I am unbreakable, it's unmistakable. no one can touch me, nothing can stop me ~ fireflight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



◇◇◇

MessageSujet: Re: toctoc, who's there? me, i kill you. /willis   

Revenir en haut Aller en bas
 

toctoc, who's there? me, i kill you. /willis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BETTER LEFT UNSAID. :: Albuquerque, Bernalillo (NM) :: Applegrove Lane :: Residential Area-